KaminoKGY
KaminoKGY
Impression 3D - DIY - Tech
Atomstack A10 Pro - Un 10W qui grave bien đź‘Ť
FR - EN
👉 YOUTUBE

Aujourd’hui on va tester la A10 Pro de chez Atomstack. Il s’agit d’une graveuse / découpeuse laser d’une puissance optique de 10W.

Unboxing

Dans le carton, on trouve tout de suite une plaque métallique bien pratique pour protéger le support sur lequel on pose la machine, pour éviter d’abîmer son revêtement, ou prévoir une protection supplémentaire. Ensuite, on trouve une documentation bien fournie. On a les pieds qui vont se visser dans les angles, la visserie, quelques supports à graver, un câble HDMI pour l’écran tactile, un câble USB, le bloc d’alimentation et le module laser, de très bonne facture, qui consomme dans les 36W maximum, pour une puissance optique entre 10 et 11 W. Ensuite, on a l’écran tactile, le profilé aluminium du fond, l’axe X avec le chariot, le profilé avant, le câble d’alimentation, les profilés latéraux gradués, et enfin la carte mère.

Montage

Concernant le montage, tous les sachets sont numérotés étape par étape, avec le manuel de montage. On commence par visser les 4 angles de la machine pour faire le cadre. On vient glisser l’axe X. On visse les pieds, ainsi que la carte mère. On glisse les courroies de chaque côté, on les tend, et on les maintient en place avec une vis à chaque extrémité. On installe les câbles, et c’est bon, on peut commencer à utiliser la machine.

Caractéristiques

Concernant les caractéristiques, la zone de travail est de 400 par 410 mm. On a une carte mère 32 bits. Le module laser a une puissance optique de 10W. L’écran tactile, qui permettra d’utiliser la machine sans PC, à l’aide d’une carte microSD qui s’insère sur le dessus, a une diagonale de 3,2 pouces, il est relié par un câble de type hdmi, et se colle magnétiquement sur la face avant de la carte mère. On a un port USB pour commander justement la machine via un PC. Et question sécurité, on a un bouton d’arrêt d’urgence bien visible et accessible. On a une plaque de protection à mettre en dessous de notre zone de travail et ça c’est vraiment bien parce qu’on en a presque jamais de livré avec la machine. Le Autohome possible pour avoir toujours le même point de départ d'un travail à l’autre. Ce qui est pas mal quand on veut lancer plusieurs travaux à la suite.

Le réglage du focus du laser se fait en desserrant la petite roue sur l’avant du module laser. On règle le niveau en plaçant la cale en dessous et on resserre la vis avant. Le processus est très simple, la roue plus facilement accessible que beaucoup d’autres machines, même si on a pas encore la précision d’un chariot qui monte et qui descend avec vis sans fin, c’est un bon compromis. Et on peut remarquer au passage que l’espace en dessous est vraiment fin et que contrairement à d’autres, on ne peut pas retirer de cache qui se trouve en dessous.

Le laser permet de couper jusqu’à 20 mm de bois en plusieurs passes. Et on peut également couper jusqu’à 15 mm d'acrylique.

Un des très gros atouts de cette machine, c’est la possibilité de pouvoir l’utiliser en mode hors-ligne, sans être raccordé à un PC donc. Une fois le fichier à graver, ou découper, est sur la carte microSD, on l’insère sur le dessus. On peut faire le tour de la zone de travail. Cela prend un peu de temps parce qu’il a l’air de charger tout le fichier pour voir les limites. On peut se déplacer avec les flèches par pas de 0,1, 1 ou 10 mm, la maison définit une nouvelle origine. Quand vous lancez le fichier à graver, il vous demande combien de fois vous souhaitez l’exécuter. Pendant le travail, on a un pourcentage de progression. On peut faire pause et reprendre directement où on en était, ou faire Stop pour l’arrêter complètement. On peut jouer sur la puissance et la vitesse en cours pour ajuster en fonction de ce qu’on peut observer. Et quand on n’utilise pas l’écran, on peut le coller sur l’avant de la carte mère.

En sortant des options disponibles quand on a lancé un fichier, il y a seulement un bouton pour couper le son des bips et afficher la version du firmware de la machine. J’aurais bien aimé pouvoir utiliser une croix directionnel, même sans lancer un fichier, mais on peut faire facilement sans.

Gravures de test

Si on regarde maintenant un certain nombre de gravures et découpes de tests. Sur du carton, on peut voir que j’y suis allé un peu fort sur le premier dégradé. Le second fait ressortir davantage de nuances de gris. Les premiers Mont Fuji ne sont pas très satisfaisant en termes de réglages. Parce qu’on a pas assez de zones réellement gravées. Par contre, on voit déjà un bon contraste dans les zones foncées et, qui font ressortir les arbres à l’avant et encore plus sur le second. Pour le corriger, il faudra faire en sorte que le laser se déclenche avec des couleurs plus claires.

Ensuite, j’ai fait pas mal de gravures de la tête de Mona Lisa pour essayer de faire ressortir des détails et avoir des gravures dans ces couleurs plus claires évoquées précédemment. Pour essayer d’améliorer le résultat, j’ai joué sur la puissance minimum de déclenchement du laser, sa puissance maximum, la luminosité, le contraste et dans une moindre mesure la vitesse de gravure. Toutes les gravures ont été faites en lignes par lignes et non avec des points comme on verra le résultat après. Le dernier Mont Fuji est plus joli. A noter que les gravures sont réalisées en 8 lignes par mm dans la hauteur, ce qui fait qu’on peut distinguer assez facilement ces lignes horizontales. Et toujours sur le Mont Fuji, on peut voir un petit décalage sur la droite à un endroit, parce que le carton n’était pas fixé et il a dû bouger un peu.

Sur cette dernière gravure sur carton, j’ai pris les paramètres proposés par Atomstack, non plus ligne par ligne, comme avant, mais avec des points en 10 lignes par mm et à une vitesse de réduite de moitié par rapport à ce que je faisais, en passant de 6000 à 3000 mm/min. On voit bien les points de prêt, mais je trouve que le résultat est franchement pas mal.

Ensuite, je suis passé sur une petite planche de bois de 7,6 mm d’épaisseur où j’ai commencé par 2 dégradés, sur le second j’ai essayé d’avoir des teintes plus foncées en augmentant la puissance, mais j’ai juste réussi à avoir un bois plus creusé. Pour le KaminoKGY, on sent que la gravure a attaqué un peu le bois pour donner du relief. Sur la découpe, on peut voir des brûlures qui ont débordées sur la gravure. Il faudrait un air assist pour le faire disparaître. Et concernant la découpe, il a fallu seulement 2 passes à 200 mm/min pour passer au travers, mais comme on peut le voir 1 seule à une vitesse légèrement inférieure serait suffisante. On peut le remarquer à la quantité de fumée qui vient de la gravure involontaire de ma planche de protection en dessous. Merci à mon extracteur d’air pour ne pas enfumer là où je travaille et éviter les vapeurs toxiques.

J’ai ensuite testé la découpe d’une planche d’une épaisseur de 14,6 mm. Elle a réussi à passer au travers en 4 passes à plusieurs endroits, à 5 passes on a quasiment tout coupé , la dernière était juste pour libérer la face avant. A noter qu’avec un air assist encore, on pourrait probablement réduire le nombre de passes parce que ça permet de retirer les particules bloquées dans le trou, qui réduisent la puissance du laser quand il essaye de traverser. Et juste pour tester, j’ai fait un petit Mona Lisa où on retrouve bien la texture du bois qui est très loin d’être lisse ici. Mais on distingue le visage et l’arrière plan n’ai pas tout noir, donc c’est bien.

Bilan

De manière générale, je suis vraiment satisfait de cette machine en termes de fonctionnalités et d’ergonomie. Les gravures sont intéressantes pour un laser de 10W. Seul petit bémol, c’est qu’on ne peut pas à priori raccorder directement de module air assist pour souffler de l’air sur la gravure ou améliorer la découpe.

A noter qu’il serait sans doute possible de couper les planches de bois épaisses en 1 seule passe, avec le laser à puissance maximum et une vitesse réduite. Mais personnellement je préfère éviter pour réduire le risque que ça ne prenne feu. Mais ça ne reste que mon appréciation personnelle.

Si vous souhaitez plus de détails dans les gravures, attendez peut-être de voir la prochaine vidéo que je vais sortir sur la A5, une machine quasiment identique, mais équipée d’un module laser de 5W.

Salut salut !

Imprimantes

Réalisé par KaminoKGY ;)
Mentions légales